image description

Côté Papa

Tout ce qui entoure la naissance et l’accouchement est concentré sur la future maman et le bébé. Mais vous êtes aussi concerné qu’eux.

 
Une très grande excitation, un peu de nausées, beaucoup d’attente, une série de frissons indescriptibles et finalement le sentiment que tout est passé trop rapidement. Alors, pour en profiter un maximum, lisez les conseils suivants.


 
Quelles sont les préoccupations des jeunes papas ?

Ce n’est pas parce que les papas ne portent pas leurs bébés dans leur ventre pendant neuf mois qu’ils ne portent pas le poids des responsabilités de la paternité.
 
  • Vous vous inquiétez peut-être de savoir quel type de père vous serez.
  • Vous avez peur de faire mal au bébé la première fois que vous le prendrez dans vos bras.
  • Vous vous demandez si vous pourrez pourvoir à ses besoins, tant sur le plan matériel qu’émotionnel.
  • Vous vous inquiétez que votre maison ou votre appartement ne soit pas assez grand pour vous tous.
  • Vous observez que votre compagne change, et votre relation par la même occasion.
  • Vous ne pouvez pas vous empêcher de vous inquiéter à propos de votre vie sexuelle.
 
Si vous vous êtes reconnu dans une ou plusieurs de ces situations, sachez que vous n’êtes pas le seul.
 

Le pouvoir du papa


Il est possible que vous vous sentiez comme un spectateur impotent mais c’est loin d’être le cas. Les papas ont des pouvoirs méconnus sur les nouveau-nés et leurs mamans :
 
  • La façon dont vous interagissez avec votre nouveau-né aide à donner forme à son développement intellectuel.
  • Lui parler, lui faire des câlins ou lui chanter une berceuse stimule son cerveau.
  • Des études suggèrent que la stimulation d’une zone de son cerveau peut également stimuler d’autres zones sans relation apparente (par exemple, les zones responsables de l’apprentissage d’un instrument de musique et les zones qui contrôlent les raisonnements mathématiques).
  • Faire preuve de patience peut l’aider à développer sa confiance en soi.
  • En prêtant à votre bébé l’attention dont il a besoin, vous l’aidez à se sentir en sécurité.
  • Vous pouvez donner le biberon et réconforter votre enfant, et rechercher des solutions si l’alimentation pose des problèmes.
  • Être un partenaire qui soutient sa femme peut renforcer votre relation et soulager la tension pour les deux.
 
Guide de survie du papa : avant et après la naissance
 
 
Avant la naissance :
 
 
Impliquez-vous dans la grossesse.
 
Accompagnez votre femme à ses examens prénataux. Posez des questions et renseignez-vous.
 
Des préoccupations communes
 
Tout comme votre partenaire, vous éprouvez probablement toute une gamme d’émotions. De l’excitation. De l’appréhension. Peut-être même un peu de peur.
 
Vous vous demandez peut-être quel genre de père vous serez, si vous pourrez donner à votre enfant tout ce dont il aura besoin dans sa vie, sur le plan matériel, mais aussi émotionnel. Vous vous souvenez de votre enfance et vous repensez à votre propre père.
 
Vous vous posez aussi des questions probablement. En quoi le bébé va-t-il influencer votre relation? Dans quelle mesure la vie changera-t-elle lorsque votre emploi du temps sera complètement bouleversé par l’arrivée de votre enfant ?
 
Il se peut également que vous ayez des doutes sur l’opportunité d’avoir encore des relations sexuelles avec votre partenaire, au fur et à mesure que la grossesse avance. Bien que les rapports sexuels ne fassent absolument aucun mal au bébé, votre partenaire peut éprouver des sentiments mitigés vis-à-vis de la sexualité, de son changement de silhouette et de ses modifications hormonales.  Un peu de créativité et beaucoup d’amour aident énormément, dans ce cas.

Parlez à votre partenaire.
 
S’écouter l’un l’autre renforce l’intimité. En restant à l’écoute l’un de l’autre, vous consoliderez votre couple lorsqu’il s’agira de prendre toutes les décisions et de relever les nombreux défis auxquels vous ferez face une fois que votre bébé sera né. Accompagnez votre femme chez le médecin, afin qu’elle sente que vous êtes ensemble.
D’ailleurs, ces visites peuvent vous procurer des informations que vous n’auriez pas autrement et vous donnent l’opportunité de poser des questions.7
 
 Parlez aux autres pères également.
 
Ils ont certainement eu les mêmes préoccupations que vous. Ils pourraient vous donner des conseils et vous faire part de ce qui les a aidés à passer le cap.  Et surtout, ils pourront vous convaincre que tous ces tracas sont largement récompensés par la venue du bébé.
 
 
 
Après l’arrivée du bébé :
 
 
Ne vous inquiétez pas si la paternité ne vient pas naturellement.
 
Certains hommes tombent amoureux de leur bébé dès le premier regard. D’autres se sentent heureux, mais pas tout à fait à l’aise avec ce petit bout de chou dans leurs bras. Ne vous inquiétez pas. Les deux réactions sont normales. Après tout, vous et votre bébé êtes un peu des inconnus l’un pour l’autre. Vous entamez une relation qui va durer toute la vie, que vous construirez jour après jour.
 
Ne vous inquiétez pas si cela ne vient pas naturellement dans un premier temps. Les mamans vivent parfois la même chose. Vous apprendrez au fur et à mesure.
 
Impliquez-vous dans son quotidien.
 
Essayez de vous impliquer activement dans les soins quotidiens de votre enfant. Vous apprendrez ainsi à connaître son caractère et ses préférences. Et très vite, vous ferez partie intégrante de la vie de votre bébé.
 
Participer aux soins et au confort de votre bébé vous aidera à vous sentir plus proche de votre compagne également, qui apprend à devenir mère de son côté.
 
Plus vous apprendrez à connaître votre petit, plus vous prendrez confiance en vous. Écoutez ses pleurs afin de pouvoir apprendre vous aussi ce dont il a besoin, et de l’aider à se sentir aimé et en sécurité.
 
Occupez-vous de bébé pendant la nuit.
 
Si votre bébé est nourri avec du lait infantile ou du lait maternel au biberon, chargez-vous de l’un de ses biberons de la nuit. Si la maman donne le sein, vous pouvez l’aider en changeant la couche de votre bébé ou en le remettant au lit une fois qu’il a fini de manger.
 
Etre un compagnon et un père
 
Avec un bébé constamment en demande, votre compagne et vous-même avez tout intérêt à garder du temps l’un pour l’autre.
 
Votre nouveau statut de parents conférera une nouvelle dimension à votre relation, il ne la remplacera pas. Même si vos nuits sont consacrées plus au bébé qu’à la romance, prenez le temps de vous câliner et de vous embrasser l’un l’autre, tout comme le bébé.
 
Avec le temps, votre partenaire et vous-même allez vous apprécier l’un l’autre comme parents, découvrir chez l’autre de nouvelles qualités. Et partager votre amour mutuel du nouveau bébé. 
 
Trouver son rythme.
 
N’oubliez pas que cette période intense passe très vite. Votre bébé va apprendre à passer ses nuits. Il apprendra à se gérer quand il s’ennuie ou se sent mal. Et vous adopterez tous un nouveau rythme dans votre nouvelle famille.
 
Sachez que l’on a besoin de vous.
 
En tant que père, votre participation à la vie du bébé est essentielle pour son développement et son bien-être. Un parent qui s’implique activement aidera son enfant physiquement, intellectuellement et socialement durant toute sa vie.
 
La vie ne sera plus jamais la même, certes, mais elle n’en est pas moins belle. Etre père, c’est fantastique et parfois même magique.
 
Papa et maman, toujours amants ?
 
Bébé est arrivé, vous nagez dans le bonheur avec votre compagne, tout va pour le mieux entre vous deux, sauf peut-être sous la couette. Car question sexe, l’arrivée d’un enfant peut tout bouleverser.
Et si vous (re)preniez les choses en main ?
 
Pendant les neuf mois de la grossesse, vos libidos respectives auront été mises à rude épreuve et vous pensiez qu’une fois bébé arrivé, vous retrouveriez rapidement votre vie de couple passée. Mais il faut vous y faire : vous ne formez plus seulement un couple. Vous êtes désormais une famille. Et rien ne sera plus jamais pareil. 
 
La reprise d’une sexualité, complète ou non, interviendra lorsque votre compagne se sentira prête, dans son corps  et dans sa tête. Physiquement, il lui faudra tout d’abord “digérer” les neuf mois de grossesse et l’accouchement qui auront laissé des traces.
 
Sans parler de ses craintes de retomber enceinte  rapidement ou de réveiller bébé, et la fatigue qui commence à s’installer,… S’il n’y a pas de norme en la matière, le temps de récupération dure généralement quelques semaines, voire deux ou trois mois.
 
Dans la majorité des cas, les rapports reprennent dans les six semaines qui suivent la naissance, après la visite de couches, la fin des saignements du post-partum et le début de la rééducation périnéale.
 
Si vous ne la sentez pas encore prête et si vous commencez à trouver le temps long, c’est à vous qu’il revient alors de (re)prendre les choses en main, mais en douceur.
 
Dans un premier temps, l’important est de recréer une intimité dans votre couple. Retrouvez-vous le plus souvent possible à deux, dînez en tête à tête, baladez-vous main dans la main, en jeunes amoureux. Commencez par retrouver une complicité sensuelle et non sexuelle. Et faites-lui bien comprendre que les quelques kilos qu’elle traîne encore ne sont pas pour vous déplaire. Incitez-là à prendre soin d’elle pour recouvrer son corps de femme et se sentir femme, et non plus seulement mère.

Mais si au bout de neuf mois, rien n’a changé et si vous passez votre temps à vous disputer à ce sujet, mieux vaut alors consulter.